Cette licence en droit public comporte une formation initiale en droit public général (droit constitutionnel, institutions administratives et droit administratif, puis des approfondissements en droit public général national et en systèmes juridiques internationaux ; et ce, sachant que la formation délivrée se veut aussi développée et exigeante s’agissant de la connaissance théorique que de la maîtrise pratique du droit.

Conditions d'accès à la formation et pré-requis

Sont admis à s’inscrire en première année Licence Droit Public, les étudiants titulaires du baccalauréat de l’enseignement secondaire ou d’un diplôme admis en équivalence.

Parcours

La durée de la licence en Droit Public est de 3 ans.

Le premier, le second, le troisième et le quatrième semestre sont réservés à des modules communs aux licences en droit privé et licences en droit public. Et, les options y sont obligatoires. Le cinquième et le sixième semestre sont réservés à la spécialisation ; c’est dans ce cadre que des thématiques spécifiques et d’actualité en droit privé sont traitées.

Objectifs spécifiques

  • Organiser les pouvoirs de l’Etat : parlement, gouvernement, justice. (Droit constitutionnel)
  • Réglementer la structure de l'administration et ses rapports avec les particuliers structure (Droit administratif)
  • Déterminer les conditions et le montant de la participation des sujets de droit aux budgets de l'État et des collectivités publiques, rappelle aussi des devoirs des particuliers. (Droit fiscal)
  • Regrouper l’ensemble des règles gouvernant les finances de l’État, des collectivités locales, des organismes de sécurité sociale, des établissements publics et de toutes autres personnes morales de droit public (gestion de l'argent par l'État). (Finances publiques)
  • Le droit international public qui concerne les rapports entre États sur la scène internationale, entre personnes privées ou morales et les organisations internationales.

Perspectives académiques

Le programme de cette licence permet aux étudiants de poursuivre leurs études en master en Sciences Politiques, en Droit (ex. Master Droit des Affaires), ou d’autres disciplines

Perspectives professionnelles du parcours

Les métiers en relation avec le droit dans les secteurs public et privé tels que les concours de la fonction publique d’État, de la fonction publique territoriale et de la fonction publique hospitalière, les métiers juridiques (services juridiques et contentieux notamment) au sein des entreprises publiques et des structures privées d’administration publique locale.. Cliquer ici pour consulter le programme